Apprendre à faire de la poterie

Vous voulez apprendre la poterie et vous ne savez pas par où commencer ?

 

conseils pour les débutants

 Au début surtout, il est bon de suivre un cours de poterie ou de se procurer de l’argile bon marché et de commencer à travailler tout de suite.

Voici les conseils qui vous aideront à apprendre comment démarrer et à économiser du temps et de l’argent.

 

Pourquoi le son ?

Contrairement à de nombreux autres passe-temps, la poterie ne perd jamais son attrait. Le traitement de l’argile est un artisanat intemporel qui documente vos progrès et vos idées dans les objets que vous fabriquez.

L’argile vous rend toujours ce que vous y avez mis. Cela signifie également que la poterie convient à différents niveaux de compétences et est si polyvalente qu’elle ne s’ennuie jamais. En céramique, il y a tant de masses, d’émaux, de techniques de façonnage et de cuisson que vous découvrirez de nouveaux défis même après des années de pratique.

 

 

Variété d’argile

En outre, la poterie peut également être utilisée de manière très méditative. Voir comment des objets en plastique peuvent être formés à partir de rien avec les différents outils du métier a quelque chose de créatif, qui sert de bon équilibre à la vie quotidienne.

 

Quelles sont les matières premières dont vous avez besoin

La variété des masses céramiques et des émaux est si vaste que l’on peut en perdre la trace, surtout au début. De nombreux facteurs différents influencent l’apparence et le traitement de la masse, voici donc quelques lignes directrices pour vous aider à démarrer :

  • A quelle température est cuite votre argile de poterie
  • Quel émail est adapté à ces températures
  • Quelles techniques de tir doivent être utilisées

Il est utile, surtout au début, de demander à un potier sur place si vous êtes autorisé à faire cuire vos céramiques dans son four (éventuellement contre rémunération). La température à laquelle l’argile et les émaux sont cuits et l’atmosphère dans laquelle le processus se déroule jouent ici un rôle. Si vous faites cuire vos céramiques dans un four étranger, vous devez vous orienter en fonction des masses et des techniques utilisées sur place.

 

Outils pour apprendre la poterie

Chaque argile doit être cuite à sa température spécifique afin de durcir. Ce n’est qu’après la cuisson de la sculpture en argile façonnée que la céramique est réellement terminée. Vous devrez donc avoir accès à un four, que ce soit au studio de poterie local du coin ou sous la forme d’un four de débutant d’occasion pour peu d’argent.

Même si vous n’avez pas besoin de plus que de vos mains pour travailler l’argile, la poterie utilise des outils qui vous permettent de former des céramiques plus régulières et plus complexes. Votre aide la plus importante pour créer des structures en argile est probablement le tour de potier. Si vous voulez apprendre à faire de la poterie sur le tour, un tour électrique dans la gamme de prix inférieure, même utilisé, est le meilleur choix. Ces molettes peuvent être tournées, mais elles ne conviennent que pour la technique de montage ou la technique des perles à la main afin de pouvoir atteindre l’objet en argile de tous les côtés.

 

Outils pour travailler l’argile :

si vous voulez apprendre à faire de la poterie sur un tour de potier, vous aurez besoin de quelques outils qui vous permettront de détacher l’argile de sa base ou de travailler les détails tout en la tournant. Il faut donc un fil pour couper la poterie finie à sa base, ainsi que quelques racleurs qui sont soigneusement maintenus contre la masse en rotation pour lisser les surfaces des parois ou pour enlever les résidus d’argile au fond du tour. Ces outils de traitement direct pour le tour de potier sont souvent proposés sous forme d’ensemble peu coûteux.

Categories:

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *