Faire de la poterie chez soi

La poterie à la maison : est-ce possible ?

Si vous voulez faire de la poterie à la maison, vous devez disposer d’un endroit bien séparé dans votre maison pour ne pas répandre l’argile partout. Le mieux est d’avoir une pièce séparée que vous pouvez consacrer entièrement à votre hobby. Si, par hasard, il n’y a pas de pièce vide dans votre maison que vous pouvez utiliser comme studio, vous devez prêter attention aux caractéristiques spatiales suivantes :

  • Une table avec un tour de potier solide est nécessaire.
  • Accès facile à l’eau pour humidifier l’argile
  • Des surfaces et des sols faciles à nettoyer et insensibles
  • Une étagère robuste, dans laquelle vous pouvez faire sécher vos objets en argile encore humides
  • Une zone de stockage séparée pour l’argile, les glaçures et les outils, inaccessible aux animaux domestiques et aux petits enfants
  • Avec l’espace adéquat, le pas le plus important a été franchi pour faire de la poterie chez soi aussi. Le reste est une question d’instruction et de pratique – nous fournissons les instructions et vous laissons la pratique.

 

 

Apprendre la poterie avec un livre chez soi

Pour un début de catapulte dans le métier, vous pouvez également apprendre la poterie à l’aide d’un livre. Du moins en théorie. L’application de ce que vous apprenez est votre tâche. Un ouvrage de référence international est le livre “250 conseils, astuces et techniques – poterie” de Jacqui Atkin, une potière anglaise.

Si vous vous intéressez à l’art céramique d’Extrême-Orient comme la technique de cuisson raku, “A Potter’s Book” de Bernard Leach révèle des connaissances approfondies sur des techniques sophistiquées très éloignées du courant occidental. Bernard Leach est considéré comme l’un des deux inventeurs du raku occidental et l’une des personnalités les plus importantes de la céramique du XXe siècle. Les chapitres d’introduction conviennent également aux débutants et décrivent la fascination de la céramique de manière passionnée.

 

Idées pédagogiques pour les débutants

Si vous êtes au tout début et que vous ne possédez pas encore de tour de poterie, vous commencez par la technique de l’accumulation. Dans la technique de construction, vous construisez la poterie en partie ou en totalité en façonnant l’argile avec vos mains et en la découpant et en la décorant avec des grattoirs et des outils de grattage semblables à ceux utilisés pour le modelage.

Une idée pédagogique pour les potiers débutants est une simple tasse avec de petites décorations. Il convient pour cela d’utiliser une argile molle facile à fabriquer avec peu ou pas de chamotte, que l’on peut modeler très facilement.


Une bande est déroulée, la forme de base convexe de la tasse y est placée et découpée, et les côtés qui se rejoignent sont aplatis à des angles appropriés de sorte que la tasse se ferme bien lorsque les deux côtés sont humidifiés avec de l’argile humide et collés ensemble.

Le fond de la tasse correspondante est découpé dans le reste de l’argile à l’aide d’un gabarit. La taille du fond dépend du diamètre des parois, de sorte que le fond peut être collé à la paroi de la tasse sans en dépasser les bords.

Enfin, 3 points d’argile sont décorés à volonté et placés sur le joint des murs. Pour faire durer la décoration, vous devrez à nouveau humidifier l’argile qui, une fois sèche, fera office de colle.

Catégories :

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *